Janvier 2018

Depuis 2013, l’ONG SongES bénéficie du financement de l’ambassade de chine pour l’insertion socio professionnelle des jeunes filles issues des familles vulnérables et/ou infectés ou affectés par le VIH/SIDA. L’objectif principal de cette activité dont la mise en œuvre concerne uniquement la communauté urbaine de Niamey est decontribuer à la réduction de la vulnérabilité économique des jeunes filles. Pour cette 2eme phase qui s’est étalé sur deux ans de Juin 2015 à Juin 2017, a vu la participation de 25 jeunes filles âgées de 10-24 ans. Une cérémonie officielle de remise de diplôme et de Kit de démarrage a été organisée à l’honneur de ces jeunes filles à Djado Sékou en presence de la Ministre de la Promotion de la Femme et la Protection de l’Enfani Mme ElbackHadiza TARI BAKO, de l’Ambassadeur de la République de Chine au Niger, de la Coordinatrice nationale de la Coordination Intersectorielle de lutte contre le SIDa (CISLS) et de plusieurs acteurs de la société civile œuvrant dans la lutte contre les IST/VIH/SIDA.

 Décembre 2017

Du 6 au 30 Décembre 2017, le consortium SongES-RENIP+ a effectué une mission de supervision des activités de mobilisation sociale qu’effectue les médiatrices communautaires au Niveau des sites PTME de la région de Tahoua et Diffa. Il s’agit de 7 CSI site PTME de la Région de Diffa (Diffa urbain, Diffa château, Bagara, Maloumboucardi, MainéSoroa urbain, Goudoumaria urbain et Kélakam) et 6 CSI de la région de Tahoua (Garkaoua, Kaoura, Mounwadata, Sabon gari, Malbaza Urbain et Illéla). Cette mission de supervision qui a permisde faire un état des lieux des activités et d’apporter un appui technique aux médiatrices et aux agents de santé

Comme aux six (6) précédentes éditions, le TIFAA 2017 organisé dans le cadre de la célébration de la journée internationale des Droits des Femmes le 8 mars a consacré la nomination des écoles des maris aux côtes des autres leaders et pionniers. En effet, l’un des deux (2) trophées « Spécifiques » a été attribué aux écoles des maris pour leur contribution à l’amélioration de la santé de la mère et de l’enfant et leurs capacités à mobiliser leurs communautés au tour de questions de développement.   Les écoles des maris de Dan Goulbi (district de Dakoro, région de Maradi) nominées de cette année, se sont illustrées par leurs multiples initiatives visant à fédérer les énergies au sein de leurs communautés pour promouvoir l’utilisation de la contraception moderne. Implication systématique des chefs de familles, leaders religieux et coutumiers, concertation régulière avec les autorités locales, collaboration étroite avec les structures de santé, promotion de dialogue au sein des couples, etc. telles sont entre autres stratégies mises en place pour faire passer le taux d’utilisation de la contraception moderne de 29,55% en 2015 à 59,31% en 2016 au niveau du CSI de Dan Goulbi.

Nouvelle image 1

Le projet Frontières et Vulnérabilités au VIH/SIDA en Afrique de l’Ouest, mis en œuvre jusqu’en 2015 dans sa phase 2e a permis de contribuer aux résultats importants qui ont été obtenus dans la réponse au VIH aussi bien au niveau des pays qu’au niveau régional. Au-delà de ces résultats, le programme a été jugé comme un programme original et pertinent. En effet, le rapport de l’évaluation externe du projet conclut : « FEVE a été initiateur d’une dynamique de prise de conscience ou de renforcement de la dynamique nationale (pays) répondant aux besoins de prévention et de prise en charge des besoins des populations clés et vulnérables.

Afin de consolider les acquis obtenus dans le cadre de la mise en œuvre du projet, une troisième phase du projet est prévue pour la période 2016-2020. FEVE 3 qui interviendra dans 09 pays de l’Afrique de l’Ouest à savoir le Burkina Faso, le Cap-Vert, la Côte d’Ivoire, la Gambie, la Guinée, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger et le Sénégal, permettra de contribuer à l’atteinte de l’objectif 3 des Objectifs de Développement Durable « Promouvoir la santé et le bien-être à tous les âges » et à l’atteinte des objectifs du plan stratégique régional de lutte contre le SIDA de la CEDEAO et de l’ONUSIDA.  

De manière globale, le projet FEVE vise à réduire la vulnérabilité, la transmission et l’impact du VIH/Sida au sein des populations les plus vulnérables à l’épidémie (travailleuses du sexe, hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, usagers de drogues…) dans les zones à grande mobilité et dans les espaces transfrontaliers, ainsi qu’à renforcer la coopération transfrontalière pour une meilleure riposte. Il favorisera un meilleur accès à la santé aux populations clés et une meilleure résilience de ces populations face au risque du VIH. Le projet permettra également, dans la ligne d’actions des stratégies 90-90-90 et du « Fast track » promues par l’ONUSIDA, de contribuer à augmenter le nombre de personnes qui connaissent leur statut sérologique vers l'objectif du premier 90 et indirectement de contribuer aux objectifs portant sur le traitement et la suppression de la charge virale.

 

sfdd232.jpg
Du 19 au 20 février 2017, une mission du projet FEVE-Niger composée du responsable suivi évaluation et d’un membre du Comité d’Orientation et de Suivi (COS) accompagné du point focal VIH de la DRSP de Dosso et du responsable suivi évaluation de la CRISLS de Dosso a séjourné dans le département de Gaya pour une rencontre de plaidoyer avec le commissariat de police de ladite localité.
jdkdk3245.jpg
Les ONG SongES, Animas Sutura et Lafia Matassa ont reçu la visite de deux Ministres Français. Il s’agit de : Madame Laurence Rossignol, Ministre des familles, de l’enfance et des droits des femmes et Monsieur Jean Marie Le Guen, Secrétaire d’Etat du Ministre des Affaires Etrangères et du Développement international, chargé de la Francophonie.
Du 13 au 15 novembre 2016 s’est tenue à Dakar la première réunion du Comité de Pilotage du projet Frontières et Vulnérabilité au VIH SIDA. Le FEVE est dans sa troisième phase pour une durée de 5 ans (2016-2020)
Outre les 8 pays d’intervention du FEVE, cette troisième phase a vu l’intégration de la cote d’ivoire. Outre les ONG de mise en œuvre au Niger (SongES, MVS et Espoir Niger) la délégation du Niger a été conduite par la Coordinatrice de la CISLS.

 NOS PARTENAIRE 

sav_child.jpg UNFPA.jpg WB.jpg pathfinder2.jpg medmonde.jpg HEKSEPERS.jpg handicap.jpg GDL.jpg DPB.jpg concern.jpg cils.jpg andaS.jpg am_chine.jpg plan.jpg osiwa.jpg aliance_ci.jpg fond_mondial.jpg care.jpg engender.jpg  expertise_fr.jpg  onu_femme.jpg  sweed.jpg